Juin 242011
 

Nous avions parlé au début de ce blog du virus Mac Defender, qui se fait passer pour un antivirus Mac, et détecte de fausses menaces pour inciter les utilisateurs à acheter une licence pour désinfecter leur ordinateur.

Ce virus donne du fil à retordre pour Apple, sans aucun doute parce que la marque à la pomme n’a pas l’habitude de traiter des programmes malicieux. Ainsi, son antivirus intégré, en plus de ne reconnaître que très peu de signatures virales, possède une base de données virale non cryptée. Cela signifie que n’importe qui, et surtout ceux qui cherchent à savoir quelles signatures virales ne sont pas bloquées, peut avoir accès à cette base de donnée pourtant logée dans votre ordinateur, et en retirer de précieuses informations sur la sécurité de votre Mac.

Les créateurs de virus n’ont plus qu’à créer une signature virale qui ne soit pas encore incluse dans la base de donnée pour qu’elle passe à travers les mailles du filet et infecte quand même votre ordinateur.

Le meilleur moyen de vous protéger est de rester prudent et de ne jamais installer un fichier dont vous ne connaissez pas la provenance. Mais Apple hésite encore à faire passer le message, après des années passées à se réclamer d’un ordinateur étanche aux virus.

Si vous voulez être certain que votre ordinateur est bien protégé des fichiers malicieux, il existe chez avast! la version Mac et Mac et PC, pour ceux qui possèdent les deux systèmes d’exploitation sur leur ordinateur.