Jan 112012
 

PRAGUE, République Tchèque, 6 Janvier 2012avast! Free Mobile Security, la nouvelle application antivirus et antivol par AVAST Software, a été installée plus d’un million de fois par des utilisateurs de smartphones en tout juste 16 jours.

Ce palier a été franchi le 6 janvier, à peine 16 jours après le lancement d’avast! Free Mobile Security dans l’Android Market officiel.

« Cela a été un lancement fulgurant, surpassant tous les produits en compétition, déclare Ondrej Vlcek, directeur technique pour AVAST Software. Il a fallu 6 mois à Lookout pour franchir le seuil du million de téléchargements pour leur produit de sécurité. »

avast! Free Mobile Security est une app complète proposant un antivol et un antivirus pour les smartphones Android. Ses fonctionnalités spéciales tel que les accès à distance ou la protection contre le vol, elle protège les utilisateurs de smartphones contre la perte ou l’utilisation frauduleuse de leur appareil, tandis que son anti-malware garde à distance les menaces qui circulent sur Internet. Disponible sur l’Android Market et sur d’autres plateformes sélectionnées, avast! Free Mobile Security est complètement gratuit.

avast! Free Mobile Security a été lancé dans sept langues sur l’Android Market. Les trois langues les plus sélectionnées lors du processus de téléchargement ont été le français (15.6%) suivi de l’anglais américain (11.5%) et du portugais brésilien (11.4%). « Cette division des langues correspond globalement à celle que nous retrouvons chez nos utilisateurs Windows sur PC. Nous ajouterons de nouvelles langues au fur et à mesure que nous placerons avast! Free Mobile Security sur de nouvelles plateformes à travers le monde. » nous dit M. Vlcek.

avast! Free Mobile Security est la première application conçue par AVAST Software pour les smartphones Android. Le produit le plus connu de l’éditeur de sécurité est son antivirus gratuit, disponible dans 39 langues et comptant plus de 187 millions d’utilisateurs inscrits.

« Avant de lancer avast! Free Mobile Security, nous savions que seuls 30% des propriétaires d’un smartphone Android avaient installé une application de sécurité, mais que 60% d’entre eux était intéressés par les fonctionnalités proposées avec avast! Free Mobile Security. Le fait d’atteindre le million de téléchargements en 16 jours démontre que nous sommes en accord avec les besoins et les attentes des utilisateurs. » déclare M. Vlcek.

A propos d’AVAST

AVAST Software (www.av-soft.ch en Suisse) protège plus de 145 millions d’utilisateurs actifs et 190 millions d’utilisateurs enregistrés à travers le monde, avec ses applications antivirus et de sécurité. Notre gamme comprend avast! Business Protection pour les réseaux d’entreprise, la solution premium Internet Security, avec le bureau virtualisé SafeZone, avast! Pro Antivirus pour une protection personnalisée et avast! Antivirus Gratuit, le logiciel de sécurité informatique qui égale, voire surpasse, bien des solutions payantes. Basée sur le réseau de capteurs CommunityIQ et soutenue par un ensemble de boucliers, la performance d’avast! est reconnue par VB100, les ICSA Labs et les West Coast Labs.

Nous contacter

Déc 022011
 

Chaque semaine, nous retrouvons ce qui a fait l’actu dans le monde des virus et antivirus, et de la sécurité informatique en général. Au sommaire de cette semaine : quelques études, Facebook, Android, phishing et les bonnes raisons pour lesquelles ne pas installer d’antivirus…

Pour commencer, c’est sorti la semaine dernière, mais cela continue de faire parler : les 25 pires mots de passe anglophones. Nous avions abordé sur ce blog de la manière de sécuriser efficacement ses mots de passe. Faites le point sur le blog de Ganesh Hosting, notre sœur chez Ganesh Consulting.

Le second moyen de récupérer vos données personnelles : le phishing. Et Facebook vient de faire l’objet d’une attaque particulièrement évoluée. La méthode est révélée par le Daily Mail (en anglais donc) : un mail employant le vocabulaire de la firme serait envoyé à des personnes aléatoirement (mais vu la pénétration de Facebook dans notre usage d’Internet, le risque d’erreur est faible), leur informant qu’on aurait signalé à leur encontre une attitude déplacée voire agressive sur le réseau social. L’entreprise, très diplomate, soupçonne un piratage de compte et propose une démarche pour se faire authentifier à nouveau comme étant le véritable propriétaire. Entre autres informations demandées, en plus des habituels noms, prénoms, date de naissance, adresse et téléphone, on retrouve les informations bancaires. Et c’est là qu’il faut réaliser que quelque chose cloche.

Le Daily Mail termine son article par quelques bons conseils : si Facebook (ou Google +, ou n’importe quel réseau social) pressent une connexion non autorisée au compte de l’utilisateur, à partir d’un endroit inhabituel, l’utilisateur en sera informé à sa connexion, et non par mail. Enfin, ne donnez jamais vos informations bancaires pour justifier votre identité, pour quelque raison que ce soit.

Toujours concernant Facebook et le phishing (qui décidément adore ce réseau social), mais en France cette fois : il ne s’agit plus de menace de fermeture de compte ou de constatation d’une attitude déplacée. Il s’agit simplement de faire vérifier vos informations de connexion. Lorsque vous cliquez sur le lien inclus dans l’email, vous arrivez sur la page d’accueil de Facebook, et vous devez vous connecter comme vous en avez l’habitude. Une fois la démarche effectuée, vous avez accès à votre compte, vos amis, votre fil d’actualité… Où est le piège ? La page d’accueil de Facebook n’en est pas vraiment une :

Le piège est bien caché, et il faut reconnaître aux auteurs la très bonne copie de la véritable page d’accueil de Facebook. Le seul indice véritable ? L’URL, qui reste généralement le dernier recours pour repérer un site trompeur : la véritable adresse française de facebook est : http://fr-fr.facebook.com/. Une fois vos informations données et stockées dans la base de données des pirates, vous êtes redirigé, ni vu ni connu, vers le vrai site. Nous vous rappelons donc une nouvelle fois : si vous êtes décidé à suivre les conseils d’un mail vous demandant de vérifier vos informations personnelles, vérifiez tous les points avant de faire ce qu’il vous demande.

Enfin, on quitte le PC, et on passe au smartphone. Ces téléphones intelligents sont aujourd’hui de véritables ordinateurs, et font donc comme leurs grands frères l’objet d’attaque. Et c’est Android, avec sa croissance fulgurante dans le monde, qui en fait les frais : un cheval de Troie particulièrement tenace vient d’être découvert dans une application non officielle. Contrairement à l’habitude, où ces malwares concernent surtout la Russie ou la Chine, friands de ces applications proposées en dehors de l’Android Market, c’est cette fois l’Europe et le Canada qui sont ciblés. Et si Android et Google tentent de minimiser la situation (Android ne serait finalement que très peu sujet à ce genre d’attaques), nous ne pouvons que vous inviter à la prudence quand vous cherchez une nouvelle application.

Pour assurer notre sécurité, de nombreux logiciels existent : antispam, créateurs et organiseurs de mots de passe, et l’inconditionnel antivirus. Cela semble évident pour beaucoup d’entre nous, mais pas pour tous. 22% des lecteurs du site UnderNews reconnaissent ne pas utiliser d’antivirus. Trop cher, trop complexe ? Retrouvez sur le site de Comment ça marche un article reprenant toutes les (mauvaises) excuses utilisées pour ne pas installer d’antivirus, et pourquoi elles ne sont pas valides (de je n’ai pas Internet à De toute façon, j’ai un pare-feu…).

On sait en tout cas que ces raisons ne tiennent pas : avast! par exemple propose un antivirus gratuit et performant, et son interface est l’une des plus simples qui soient sur le marché.

L'actualité de la semaine #4 : Facebook piraté et avast! & les malwares de plus en plus nombreux sur Android

L’actualité de la semaine #4 : Facebook piraté et avast! & les malwares de plus en plus nombreux sur Android

Sur Internet, la règle des éditeurs de malware est simple : toucher les produits (systèmes d’exploitation, logiciels…) qui sont utilisés par le plus grand monde. C’est pourquoi Windows, avec son quasi-monopole, est la cible préférée des virus, alors que Mac est nettement moins concerné (quoique pas indemne…). Cette règle s’applique aussi aux nouveaux médias. Ainsi, Lire la suite…

Pour Virus Bulletin, avast! Server Security est rapide, ultra-léger et efficace

Pour Virus Bulletin, avast! Server Security est rapide, ultra-léger et efficace

Avant-hier ont été publié les derniers résultats de Virus Bulletin, un organisme indépendant d’analyse d’antivirus. Ce test comparatif analysait cette fois non pas les solutions pour les particuliers, mais plus de 40 solutions antivirus pour un déploiement serveur. C’est la première fois que la nouvelle gamme professionnelle d’avast!, lancée avant l’été, est comparée aux autres Lire la suite…

Les antivirus gratuits ont la côte, avast! en tête

Les antivirus gratuits ont la côte, avast! en tête

OPSWAT, un organisme de sécurisation des systèmes informatiques professionnels et particuliers, vient de publier son rapport trimestriel sur les parts de marché des différents acteurs de la sécurité informatique. Cette étude se concentre sur la sécurité des ordinateurs personnels, et uniquement ceux qui fonctionnent avec Windows.OPSWAT étant américain, les résultats proviennent essentiellement des Etats-Unis. Concernant Lire la suite…