Août 042011
 

Régulièrement, le Virus Lab d’avast! découvre de nouvelles tendances en matière de virus, ce qui nous permet de répondre au plus près à vos besoins en matière de sécurité. Ainsi avons-nous appris que les Mac étaient de plus en plus concernés par les virus, et avast! s’est adapté en créant un antivirus spécialement dédié pour les adeptes de la marque à la pomme. Nous avons aussi découvert que les smartphones n’étaient pas exempts de virus, et notre équipe de techniciens travaille actuellement sur un antivirus allégé en fonctionnalités annexes pour smartphones.

Aujourd’hui, notre dernière étude montre que 60% des utilisateurs d’Adobe Reader utilisent une version qui n’est pas à jour. Windows XP, lui, représente près de trois quarts des infections touchant les systèmes d’exploitation Windows.

 Adobe Reader : 60 % des utilisateurs ne sont pas à jour

Aujourd’hui, après la suite bureautique (texte, tableur…), le logiciel le plus rapidement installé est Adobe Reader. Les documents en format PDF sont devenus monnaie courante et même si on ne souhaite pas en créer ou en modifier, un lecteur PDF reste indispensable pour les lire, et Adobe Reader représente 80% du marché de ces lecteurs.

« On pense généralement que les utilisateurs mettent à jour ou migrent vers la dernière version d’un programme donné de manière automatique, déclare Ondrej Clck, directeur technique d’AVAST Software. Au moins en ce qui concerne Adobe Reader, cette affirmation est fause, et expose les utilisateurs à un nombre important de menaces potentielles. »

Savoir que les logiciels, même mis régulièrement à jour, peuvent être vulnérables, n’est pas une évidence, surtout pour les utilisateurs qui connaissent peu l’informatique. Et si la mise à jour prend du temps ou est compliquée (ce qui a longtemps été le cas des logiciels Adobe), cela aggrave le problème.

Adobe et avast! recommandent à leurs utilisateurs de toujours mettre à jour leur logiciel Adobe Reader, notamment en migrant vers la dernière version disponible (la X, équipée d’un plugin de sandboxing, pour une lecture de vos PDF isolée du reste de l’ordinateur). Les utilisateurs Windows ont même la possibilité à présent d’activer la mise à jour automatique de leur logiciel pour rester parfaitement à jour et protégés au mieux.

Windows XP, une manne pour les pirates

On croyait ce système d’exploitation vieux de dix ans définitivement remplacé par les plus récents Vista et surtout 7. Mais XP représente encore 58% des ordinateurs en utilisation. Cependant, cet OS est beaucoup plus sensible que ses petits frères aux infections : à lui seul, il représente trois quart des ordinateurs infectés lors de notre étude. Par comparaison, 7, qui représente 31% des ordinateurs utilisés, ne représente que 12% des postes corrompus.

avast! estime que deux causes sont principalement responsables de cette grande disparité entre les deux systèmes : le grand nombre de copies pirates pour XP, et la meilleure sécurité pour 7. Les mises à jour sont aussi coupables : deux tiers des utilisateurs XP n’ont pas fait la mise à jour vers le Service Pack 3, certains en raison de son instabilité, d’autres parce qu’ils craignent de se faire repérer avec leur copie pirate ou sont simplement bloqués lors de leurs mises à jour. Bien que Microsoft ait cessé tout support de sécurité pour les SP1 et 2, nombreux sont ceux qui sont hésitants à passer à la dernière version de sécurité.

Nous ne pouvons que recommander à ceux qui possèdent une version légale de se mettre à jour vers le SP3, afin de continuer à recevoir les mises à jour de sécurité de Microsoft.

Economie d’échelle

Il est bon de rappeler que plus un logiciel est répandu, plus il a de risques de se retrouver la cible de pirates. En effet, selon le principe bien connu des économies d’échelle, ceux-ci cherchent quasiment toujours à toucher le plus grand nombre de postes possibles. XP représentant la moitié des ordinateurs et Adobe Reader 80%, il est évident qu’ils seront particulièrement ciblés, surtout s’ils ne sont pas mis à jour par les utilisateurs.

Quels que soient les logiciels que vous utilisez, veillez donc à les mettre régulièrement à jour, en vous souvenant que ces mises à jours ont souvent pour raison votre propre sécurité, en réparant les failles existant dans les précédentes versions ou en introduisant de nouvelles méthodes de sécurité.

Source : étude réalisée par AVAST Software sur 600.000 utilisateurs Windows.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)